Tous les articles par Christiane Delaine

Losar 2019 communiqué de presse

Joyeux Losar !

NOUVEL AN TIBÉTAIN

Immergez-vous au cœur de la culture du Tibet lors du Losar
Samedi 23 et dimanche 24 février 2019

En février, les Tibétains sont entrés dans l’année 2146 qui sera l’année du Cochon de Terre. Venez vivre le Losar, la célébration du Nouvel An du Tibet en famille ou entre amis. Vous serez plongés dans la culture et les traditions tibétaines, et invités à déguster de délicieuses spécialités.

 

 

 

 

 

 

 

Nous serons ravis de vous accueillir à Dharma City, 300, rue de Mettet, à 5620 Florennes.
 
 

Samedi 23 et dimanche 24 février

 
Dès 11h30, vous serez accueillis avec les traditionnels thé et riz de Nouvel An dans le cadre chaleureux du salon de thé où vous dégusterez un excellent repas suivi d’animations musicales, pendant que des animations seront proposées aux enfants.

La boutique d’artisanat d’art sera ouverte à tous pendant les deux journées. Une conférence sur la philosophie bouddhiste donnée par Patrul Rinpoche, une introduction à la méditation, un cours de Qi-Gong : découvrez le programme et le menu de ce weekend festif et familial sur http://www.zangdokpalri.net/losar-tibetan-new-year/

La réservation est obligatoire pour les repas uniquement: +32 494 79 47 87

 

Le bénéfice de cet événement est destiné aux projets éducatifs et culturels menés au Tibet et en Belgique par l’association Zangdok Palri Lotus.

 

9ème Festival Culturel du Tibet communiqué de presse

9ème FESTIVAL CULTUREL DU TIBET

Du 15 au 23 septembre 2018
Dharma City (Florennes)
Entrée gratuite

Poster Festival Cultural Tibet 2018

Pour sa 9ème édition, le Festival Culturel du Tibet aura le plaisir d’accueillir petits et grands dans le cadre magnifique de Dharma City pour 9 jours de rencontres et de découvertes !
 
 
Explorez les racines culturelles et les traditions du Tibet à travers des conférences, des chants et des danses, un marché d’artisanat d’art équitable de l’Himalaya et des livres sur le Tibet et le bouddhisme tibétain…
 

Dégustez des spécialités culinaires préparées par nos cuisiniers tibétains…
 
Vibrez lors des concerts de musique d’inspiration orientale et occidentale…
 
Des jeux et des ateliers créatifs seront proposés aux enfants.

 
 
 
 
 

D’ores et déjà nous vous donnons rendez-vous pour les points d’orgue du festival:

  • le samedi 15/09 de 12h à 17h pour les festivités d’ouverture et une conférence de Patrul Rinpoche, enseignant bouddhiste tibétain et fondateur de Dharma City à 14h,
  • le mardi 18/09 et le jeudi 20/09 à 19h pour des conférences sur la culture tibétaine et le Dharma (enseignement du Bouddha) par les enseignants de Dharma City,
  • le samedi 22/09 à 14h30 pour les concerts,
  • Les dimanches 16/09 & 23/09 : cours de méditation gratuit de 10h à 11h et cours de Qi Gong gratuit de 11h30 à 12h30

Les animations pour enfants seront proposées les week-ends de 12h à 17h, et la restauration sera accessible le week-end et en semaine de 12h à 21h.

 

Ce sera aussi l’occasion de vous laisser tenter par une bonne tasse de thé dans une grande tente de nomades, en poils de yak, pendant les weekends, de 14h à 17h.

 

Les bénéfices du Festival sont destinés aux projets éducatifs menés au Tibet par l’association Zangdok Palri Lotus (école primaire-orphelinat Sambhota à Dzogchen, école secondaire Sambhota à Chengdu) et à la préservation de la culture tibétaine (Institut Zangdok Palri).
 
Venez nous retrouver pour cet événement haut en couleurs qui veut contribuer à la préservation de cette culture millénaire.
 
L’entrée est libre et gratuite.
 
Du Samedi 15 au dimanche 23 septembre 2018
à Dharma City
300, rue de Mettet, 5620 Florennes
 
Contact:

Organisé par Zangdok Palri Lotus asbl

Losar 2018 communiqué de presse

Joyeux Losar !

REPAS CARITATIF CONVIVIAL
POUR LE NOUVEL AN TIBETAIN

Dimanche 04 mars 2018 à la Cité du Dharma

En ce mois de février, les Tibétains s’apprêtent à entrer dans l’année 2145 qui sera l’année du Chien de Terre. C’est avec une très grande joie que l’asbl Zangdok Palri Lotus vous convie à la célébration de cet événement festif, en présence de Patrul Rinpoche et des Lopöns Tsering Gönpo et Jampa Norgyal.

 

Ce sera une occasion unique de découvrir, en famille, entre amis, la culture et les traditions du Tibet et de déguster de délicieuses spécialités tibétaines. Le bénéfice de cet événement est destiné aux projets éducatifs et culturels menés au Tibet par l’association Zangdok Palri Lotus.

 

Nous serons ravis de vous accueillir à Dharma City, 300, rue de Mettet, à 5620 Florennes, et de vous proposer deux parcours au choix :

 

Parcours 1 : gustatif et musical (25 € adulte, 10 € enfant)

  • A 11h30, accueil avec les traditionnels thé et riz de Nouvel An;
  • Repas ponctué d’interventions musicales à la Tibetan Convention Tea House
  • Présentations par les Lopöns : ‘La signification du Losar’ par Jampa Norgyal, et ‘Introduction à la méditation’ par Tsering Gönpo

Parcours 2 : découverte culturelle (8 € adulte, 4 € enfant)

  • A 13h, accueil avec les traditionnels thé et riz de Nouvel An dans la salle de méditation
  • Visite guidée du centre
  • Présentations par les Lopöns : ‘La signification du Losar’ par Jampa Norgyal, et ‘Introduction à la méditation’ par Tsering Gönpo

Le menu du repas est à découvrir sur notre site. Le nombre de participants étant limité pour les deux parcours, la réservation est obligatoire, ouverte en ligne jusqu’au 1er mars : formulaire de réservation.

En cas de difficulté, réservation possible par téléphone au 0494 79 47 87.

De 12h à 16h30, l’exposition et la vente d’objets d’artisanats équitable au profit de l’asbl Zangdok Palri Lotus et des animations pour enfants sont ouvertes à tous les participants.

Les visiteurs pourront également voir deux films courts sur les retraites guidées par Patrul Rinpoche à l’Institut Zangdok Palri au Tibet en 2016.  La Tea House restera ouverte jusqu’à 17h.

 

Le bénéfice de cet événement est destiné aux projets éducatifs et culturels menés au Tibet par l’association Zangdok Palri Lotus.

 

8ème Festival Culturel du Tibet communiqué de presse

8ème FESTIVAL CULTUREL DU TIBET

Samedi et dimanche  23 & 24 septembre  2017
Parc Georges-Henri (Woluwe-Saint-Lambert)
Entrée gratuite

Poster Festival Cultural Tibet 2017

Considéré pendant des siècles comme une terre mythique, ce n’est que récemment que le Tibet, Pays des Neiges, s’est ouvert au monde extérieur et  laisse entrevoir une richesse  humaine et culturelle extraordinaire. Rituels et coutumes, objets d’art et de culte: ce 8ème Festival Culturel du Tibet se veut avant tout une  occasion unique pour explorer traditions et expressions modernes tibétaines, dans le but de contribuer à la préservation de cette culture ancestrale et si inspirante.

Organisé par l’asbl Zangdok Palri Lotus et en présence du lama Patrul Rinpoche, le Festival aura lieu pendant le weekend du 23 & 24 septembre  2017, dans le cadre magnifique du Parc Georges-Henri à Bruxelles.

Tout au long de ces deux journées des artistes musiciens variés offriront leur plus belles mélodies sous le beau kiosque en bois, et un programme riche en animations vous sera proposé pour toute la famille: chants et danses traditionnels, un marché d’artisanat d’art équitable de l’Himalaya, des livres sur le Pays des Neiges et le bouddhisme tibétain, des ateliers créatifs comme la calligraphie tibétaine, et des activités pour les enfants. Sans oublier les plaisirs gastronomiques avec des spécialités culinaires préparées par nos cuisiniers tibétains, tels que les ‘momos’, raviolis farcis et cuits à la vapeur…

Toutes les activités se dérouleront en plein air, dans une grande tente en poils de yak et dans des tentes de fête telles qu’elles sont utilisées encore aujourd’hui par les nomades tibétains lors des grandes occasions festives.

Nous serons heureux de vous accueillir pour le Festival, venez nombreux !

 

 

Informations pratiques:

Lieu du festival:

Parc Georges-Henri
1200 Woluwe-Saint-Lambert
(5 minutes à pied du métro Tomberg)

Contact:

festival.culturel.tibetain@zangdokpalri.net
Tél: 0498 333 797
Organisé par Zangdok Palri Lotus asbl
www.zangdokpalri.net

 

Zangdok Palri Actualités No 31 Septembre 2017

zp_logoZANGDOK PALRI ACTUALITES
Sambhota Ecole Primaire – Orphelinat
No 31 – Septembre 2017

 

 

Chers parrains et marraines, chers sponsors,

 

cette newsletter est un peu particulière, avec ce petit mot pour vous informer que l’école-orphelinat se trouve aujourd’hui devant des difficultés inattendues. En effet, son administrateur, avec qui nous entretenons une relation de confiance depuis les 15 ans d’existence de l’école, se trouve confronté, lui et sa famille, à une malveillance telle qu’il lui est impossible de continuer la gestion et que nous ne pouvons plus garantir la sécurité de l’école.

 

C’est avec une grande tristesse que nous avons donc été contraints de fermer l’école-orphelinat pour le moment, en attendant que la situation se normalise à nouveau.

 

Des solutions ont été trouvées pour la prise en charge de tous les enfants qui sont retournés dans leur famille ou qui ont été accueillis par des proches. Il va de soi que nous nous tenons prêts à apporter de l’aide lorsque cela s’avère nécessaire.

 

Nous vous prions donc de bien vouloir ne plus nous adresser de dons destinés à soutenir l’école Sambhota, jusqu’à nouvel ordre; nous ne manquerons bien sûr pas de vous informer de l’évolution de la situation, et du moment où nous pourrons reprendre notre activité normalement.

 

Ces obstacles momentanés ne remettent évidemment pas en cause la raison d’être de notre association et ne nous empêchent pas de poursuivre notre soutien à l’Institut Zangdok Palri.

 

A tous, un immense merci pour nous avoir lus, soutenus et encouragés pendant tant d’années et de nous avoir permis de construire ce projet ensemble!

Merci au nom des enfants de Dzogchen!

Bien à vous,

l’équipe de Zangdok Palri

 

 

Carnet de route avec les enfants de la vallée de Dzogchen:

Les jeux d’enfants

Encore une fois, nous vous proposons de partager le quotidien des enfants de l’école de Dzogchen, à travers le regard et les notes de Clotilde lors de son voyage au Tibet en 2016…

 

Après la pause du déjeuner,  les enfants jouent avec leurs enseignants. Il s’agit la plupart du temps de jeux collectifs. Très souvent, ils font des grandes rondes et dansent ensemble en chantant. La danse et le chant sont très communs au Tibet, là aussi comme cela était d’usage dans nos campagnes autrefois.

 

Néanmoins, même sans télévision, peut-être via la percée progressive de l’internet, un sport pas très autochtone commence à se faire une place: le foot! Nos enfants se lancent donc assez souvent dans des parties énergiques, tous âges et genres confondus.

 

Avec notre visite, cela a donné naissance à quelques matchs de foot mémorables et occasionné bien des fou-rires!

 

Quant aux équipes, il était vraiment surprenant de constater que leur composition se modifiait continuellement au gré des entrées de nouveaux joueurs tibétains, des sorties de ceux qui partaient sans prévenir… Pas de concertations, ni d’équipes fixes, juste un sens commun de la nécessité d’opposer des équipes de niveau équilibré pour pouvoir s’amuser. Il n’était donc pas rare de voir quelqu’un changer de côté en plein match, et de nous retrouver opposés après quelques minutes à quelqu’un que nous avions cru pouvoir identifier comme un partenaire fiable!

 

Bien sûr lors d’une telle partie endiablée, les plus petits avaient plus de difficultés à toucher le ballon. Mais ils n’étaient pas tristes pour autant; certains continuaient à courir après la balle, d’autres se détournaient et faisaient autre chose sans éprouver aucune frustration…

 

Du point de vue de la pédagogie tibétaine, les échecs font partie de l’apprentissage. Ils sont plutôt perçus comme renseignant fidèlement sur le niveau obtenu et les améliorations à apporter (comme patienter avant d’être grand à son tour!!!). En Occident, nous aurions plutôt tendance à donner la balle aux plus petits afin de les « inclure ». Ici non. La place est laissée à la réalité, sans apitoiement, sans chercher ni à manipuler ni à changer le cours naturel des événements. Si un enfant est triste, on lui change les idées plutôt que de le gronder ou de lui faire la morale. Ainsi, pour un enfant triste, sur le côté, discrètement, une petite balle de mousse surgit d’une poche. Ainsi, l’enfant peut corriger son attitude de lui-même. On lui montre une solution.

 

En règle générale, on enseigne beaucoup au Tibet par l’exemple et l’expérience; très peu est imposé. D’ailleurs, la leçon de vie, ou de discipline, si elle vient, viendra plus tard, de manière collective, lors d’un moment plus neutre, où chacun pourra puiser ce qu’il est prêt à utiliser.

 

En revanche, lorsque le comportement d’un enfant va à l’encontre du bien commun, il peut alors arriver qu’il soit très vigoureusement recadré; on ne badine pas avec le respect d’autrui!

 

Un très grand merci

  • au Comité d’Actions sans Frontières des Écoles Européennes de Luxembourg qui a sponsorisé généreusement l’achat des vêtements pour tous les élèves
  • et bien sûr à tous nos donateurs, parrains et marraines, qui depuis tant d’années ont fait vivre ce projet!

 

 

 

 

Zangdok Palri Actualités No 30 Avril 2017

zp_logoZANGDOK PALRI ACTUALITES
Sambhota Ecole Primaire – Orphelinat
No 30 – Avril 2017

 

 

A l’école de Dzogchen

 

l’année scolaire s’écoule sereinement… Quelques changements dans le groupe d’élèves ont eu lieu en début d’année, comme c’est souvent le cas dans cette région où l’aide des jeunes peut être indispensable dans leur famille nomade; et comme à chaque fois, d’autres enfants les ont très rapidement remplacés sur les bancs de l’école, s’intégrant avec facilité dans la communauté de l’école qui fait preuve d’une solidarité étonnante.

 

Cette année-ci, nous avons aussi participé à la construction d’un bâtiment multifonctionnel dans la vallée de Dzogchen, bâtiment qui abritera les élèves pendant la période où des travaux de remise en état seront effectués dans l’école et les dortoirs, qui servira pour les activités extrascolaires des élèves, et qui à long terme pourra accueillir voyageurs et visiteurs de Dzogchen afin d’assurer une rentrée d’argent à l’école.

 

Impression sur les enfants de l’école Sambhota dans le Tibet oriental

 

Matthieu a séjourné un long moment à Dzogchen en 2016 et il a passé du temps avec les enfants et l’instituteur. Il nous livre ses réflexions concernant l’école-orphelinat:

 

Lorsque l’on voyage au Tibet et que l’on rencontre et côtoie des enfants tibétains, on est frappé par leur joie et leur bonheur de vivre. Et lorsqu’un événement lié à leur culture a lieu—une course de chevaux, des danses et chants tibétains, une aide ponctuelle au monastère…—, ils redoublent d’énergie et leurs yeux brillent intensément. Naturellement, la connaissance du tibétain permet de se rapprocher d’eux et de rentrer dans un échange vraiment enrichissant… Mais aussi de voir que l’influence de la modernité se fait de plus en plus sentir, et avec elle, les nombreux enjeux de préservation de leur identité. La question que l’on se pose alors naturellement est de savoir comment cette nouvelle génération de Tibétains pourra garder son identité tout en évoluant dans une Chine qui se développe à toute allure. La seule réponse qui semble valable est … par l’éducation, dans leur environnement qu’est le plateau tibétain. Une éducation moderne mais respectueuse de la culture tibétaine, dont les valeurs bouddhistes sont tellement empruntes de sagesse et de compassion.

 

 

 

C’est le défi que l’association Zangdok Palri s’est donné il y a plus de quinze ans, en créant une école-orphelinat dans la province du Kham, à Dzogchen. Un défi de taille: climat rude, coûts liés à l’infrastructure élevés, difficulté de trouver des professeurs compétents et fiables, logistique pour loger, nourrir et vêtir entre 30 et 40 personnes… tout cela à près de 4000m d’altitude. Et bien entendu, une à deux personnes de confiance pour gérer le complexe tout au long de l’année.

 

Mais revenons à nos enfants… Lors de notre dernière visite à Dzogchen cet été, nous avons été particulièrement surpris par leur désir d’étudier tout en vivant dans leur pays natal afin de préserver leur culture. Certains élèves, les plus anciens surtout, montrent un réel sentiment d’appartenance à leur école; ils sont conscients qu’il s’agit d’une aventure commune et souhaitent voir chaque élève réussir ses études. En d’autres termes, chaque élève semble être honnêtement investi dans ses études, à la hauteur de ses capacités bien entendu.

 

Nous pourrions nous demander si cette école est vraiment nécessaire, étant donné la présence de l’école locale chinoise. Il y a bien sûr le fait que cette école chinoise ne dispose pas des infrastructures pour loger des élèves et ne convient donc pas aux enfants des familles nomades. Mais aussi, comme c’est le cas chez nous en Europe, chaque école est particulière et les nombreuses différences sont liées à la direction de l’école, aux qualités humaines des professeurs, à l’environnement scolaire général, aux valeurs véhiculées tout au long du cursus… Il nous est ainsi apparu évident que ce genre d’école-orphelinat a une place cruciale dans le Tibet de demain.

Po Cha: le thé au beurre tibétain

 

Le thé au beurre salé, thé traditionnel des Tibétains, est parfaitement adapté aux conditions de vie rudes des hauts plateaux himalayens. Nourrissant, donnant de l’énergie, évitant la déshydratation en altitude grâce au sel qui lui est ajouté, il est consommé en grandes quantités par les nomades, non seulement en tant que boisson mais aussi pour le mélanger à la tsampa, farine d’orge grillée qui est leur aliment de base.

 

Au Tibet, on utilise pour sa préparation du beurre et du lait de ‘dri’, la femelle du yak, qui donne un goût beaucoup plus fort que notre lait de vache.

 

Si le cœur vous en dit, voici la recette pour préparer le thé au beurre, un peu occidentalisée…

Pour 4 personnes il faudra 75 cl d’eau, 1 sachet de thé noir de Darjeeling ou une noix de thé noir en brique, 1 cuillère à soupe de beurre de vache, 25 cl de lait entier et du sel.

Faites bouillir l’eau dans une casserole, ajoutez le sachet ou la noix de thé et faites bouillir à nouveau. Enlevez le thé, ajoutez sel, beurre, lait et passez longuement au mixer pour bien homogénéiser le thé. Dégustez brûlant.

Nous remercions de tout cœur

  • les responsables, collaborateurs et collaboratrices du Bazar International qui nous ont très généreusement soutenus cette année-ci, pour la troisième fois déjà, et
  • tous nos donateurs, parrains et marraines qui ont apporté leur soutien à l’école-orphelinat.

C’est votre aide qui nous permet de continuer à développer ce projet porteur d’espoir!

 

 

Losar 2017 communiqué de presse

Joyeux Losar !

REPAS CARITATIF CONVIVIAL
POUR LE NOUVEL AN TIBETAIN

Dimanche 12 mars 2017 à la Cité du Dharma

Rejoignez-nous pour un repas festif, à l’occasion du Losar, le Nouvel An tibétain! Nous célébrerons le début de l’année tibétaine 2144, l’année de l’oiseau de feu, avec de nombreuses animations et activités en présence de Ranyak Patrul Rinpoche et de Lopön Tsering Gönpo.

 

La fête se déroulera cette année-ci dans le cadre chaleureux et convivial du salon de thé de Dharma City, la ‘Tibetan Convention Tea House’. Nous y avons préparé un programme varié et coloré afin de vous faire découvrir les traditions culturelles et artistiques du Tibet avec des extraits théâtraux, des musiciens, des chants et des expositions…

 

Des animations attendent les plus jeunes, et une boutique d’artisanat d’art équitable vous proposera encens, bijoux et autres trésors des régions himalayennes.

Ce sera une occasion unique de déguster de délicieuses spécialités tibétaines; le menu est à découvrir sur notre site.

 

Le bénéfice de cet événement est destiné aux projets éducatifs et culturels menés au Tibet par l’association Zangdok Palri Lotus.

 

Venez nombreux, nous serons heureux de vous accueillir à Cité du Dharma!

 

Dimanche 12 mars 2017, de 12h00 à 15h30
300, rue de Mettet, 5620 Florennes

 

Réservations et informations

 

Le nombre de places étant limité à 50 couverts, il est indispensable de réserver, de préférence en ligne.

 

Repas : 25 € / 10 € enfants (jusqu’à 14 ans)
http://www.zangdokpalri.net/losar-tibetan-new-year/losar-reservations/

En cas d’impossibilité, les réservations peuvent se faire par téléphone au 0471 02 37 28.

 

 

Télécharger le communiqué au format PDF: http://www.zangdokpalri.net/wp-content/uploads/2017/01/Losar-2017-communiqué-de-presse.pdf

 

 

 

Zangdok Palri Actualités No 29 Octobre 2016

zp_logoZANGDOK PALRI ACTUALITES
Sambhota Ecole Primaire – Orphelinat & Sambhota Ecole Secondaire
No 29 – Octobre 2016

 

ZPA 29 cover

 

Voyage à Dzogchen

 

Cet été à nouveau, un groupe d’étudiants de Patrul Rinpoche, le maître bouddhiste qui a fondé l’école-orphelinat à Dzogchen, s’est rendu au Tibet pour des retraites de méditation, et cela a été bien sûr l’opportunité très attendue pour les responsables tibétains et occidentaux de l’école de se rencontrer sur place, de faire le point et de voir ensemble les tâches qui les attendent ainsi que les améliorations à apporter: un nouveau professeur de chinois doit être trouvé rapidement, le bâtiment des dortoirs a besoin de travaux d’étanchéité, le budget annuel doit être revu à la hausse …

Mais ces entrevues ont permis également de mettre en évidence beaucoup de choses positives: à chaque fois que des élèves de l’école-orphelinat passent des tests d’entrée pour des établissements secondaires de la région, leurs scores sont exceptionnels et ils se positionnent sur les premières places. Et surtout, à part les petits tracas quotidiens, les enfants sont épanouis et rieurs, et enthousiastes quand on les questionne sur ‘leur’ école.

 

Notre voyage a aussi été une occasion pour communiquer davantage avec l’instituteur principal, Lekshé: un jeune homme qui sait se faire respecter et maintient une discipline stricte dans la classe. Malheureusement, le deuxième enseignant n’était pas présent lors de notre séjour.

 

A l’école, les journées commencent tôt, par des récitations et de la lecture de 6h à 7h, et les cours se poursuivent jusqu’au soir, interrompus par les repas et quelques courtes récréations. Orthographe, grammaire, poésie, calligraphie, et aussi textes bouddhiques enseignant les valeurs de la compassion et du désir d’aider s’enchaînent pour les deux classes, et Lekshé explique que ses élèves ont une énergie toute particulière: “Comme tous les enfants viennent de familles en grande difficulté, ils ont plus de courage et une plus grande motivation pour étudier que dans d’autres écoles.”

 

Mais il est aussi conscient des défis à relever pour l’avenir: constamment améliorer la qualité de l’enseignement, avoir un champ d‘études le plus vaste et le plus complet possible pour donner à ses élèves un maximum de connaissances pour leur avenir.

 

Carnet de route avec les enfants de la vallée de Dzogchen

 

Clotilde participait à ce voyage et partage ses impressions avec nous:

« Lors de notre visite à Dzogchen l’été 2016, nous avons pu aller constater par nous-même la vie des élèves de l’école que nous soutenons. Les enfants de Dzogchen ont une grande joie et fierté d’aller à l’école et en savourent les bienfaits. Bien que beaucoup de ces enfants résident en internat, loin de chez eux, ils ont la joie au cœur d’avoir une opportunité d’étudier. Comme c’était le cas autrefois en Europe, ils ont une sincère admiration pour leurs enseignants.

 

Il est bien plus valorisé au Tibet de se mettre au service d’autrui que d’être le ou la meilleur(e). Il s’agit de devenir une bonne personne, plutôt qu’une personne brillante. Si les enfants souhaitent tous néanmoins réussir de la meilleure manière, ce à quoi ils s’appliquent avec assiduité, c’est parce qu’ils souhaitent que cela soit utile à leur famille, à la société… Il ne semble pas exister cette envie d’être supérieur, ce besoin d’afficher son succès ni celui de camoufler ses échecs. Par conséquent, ils sont capables de se chahuter très facilement les uns des autres sans en prendre jamais ombrage, toujours au milieu des éclats de rire collectifs. En effet, l’échec n’est absolument pas vécu comme quelque chose d’humiliant : au contraire, cela les fait simplement rire de constater que le résultat obtenu est différent de ce qu’on avait l’intention d’obtenir. C’est comme une bonne farce insolite ! Ils sont par ailleurs très encouragés à recommencer jusqu’à l’obtention du résultat souhaité.

 

Ainsi, joyeux, enthousiastes et souriants, ils semblent tout accomplir avec légèreté et espièglerie, et cela perdure jusqu’à l’âge adulte d’ailleurs. La vie semble être un jeu joyeux pour le peuple tibétain…

 

Notre périple nous a laissé des souvenirs formidables et précieux partagés avec les enfants de l’école de Dzogchen. De notre modeste participation à leur éducation en tant que sponsors, nous voilà repartis transformés, avec des souhaits altruistes pour l’univers entier et plus loin encore s’il se pouvait.

 

Que de bonheur si nos futures générations de jeunes, à Dzogchen, au Tibet ou partout dans le monde, pouvaient ainsi développer encore et encore cet esprit ouvert, dénué de compétition tiraillante et enrichie d’entraide bienveillante. A l’heure où les sciences elles-mêmes en viennent à démontrer les bienfaits de l’altruisme, sur le plan individuel comme collectif, je me prends à rêver d’un monde meilleur… Merci le Tibet, merci les enfants… »

 

(Plus de témoignages dans notre édition de printemps!)

 

Nous remercions de tout cœur

  • les enseignants et les élèves de l’école de Weiler-la-Tour,
  • le Lion’s Amitié pour leur don généreux,
  • les enseignants de Walferdange qui nous ont dédié le bénéfice de la fête scolaire,
  • et M. Jean Schmit qui nous a souvent soutenus au fil des années et à qui nous souhaitons une agréable retraite !

 

7è Festival Culturel du Tibet communiqué de presse

7è FESTIVAL CULTUREL DU TIBET

Samedi 24 et dimanche 25 septembre 2016
Parc Georges-Henri (Woluwe-Saint-Lambert)
Entrée gratuite

Poster Festival Cultural Tibet 2015

Bienvenus au Festival Culturel du Tibet 2016 ! Pour la 7e fois consécutive, l’asbl Zangdok Palri Lotus a le plaisir de vous inviter à cet événement haut en couleurs dont le bénéfice est destiné à ses projets éducatifs et culturels menés au Tibet.
 

Dans le cadre du magnifique parc Georges-Henri, cette journée conviviale vous permettra de déguster des spécialités culinaires préparées par nos cuisiniers tibétains, tels que les « momos », raviolis farcis et cuits à la vapeur, et d’autres plats qui raviront grands et petits. Vous pourrez également découvrir ou vivre les traditions du Tibet à travers des chants et des danses, un marché d’artisanat équitable de l’Himalaya et un espace de calligraphie tibétaine. Des jeux et des ateliers créatifs seront proposés aux enfants. Ce sera aussi l’occasion de vous laisser tenter par une bonne tasse de thé dans une grande tente de nomades, en poils de yak, et d’y assister à un rituel bouddhiste.
 

Toutes les activités se dérouleront en plein air, aux abords d’une grande plaine de jeux pour les plus jeunes. Venez nombreux pour une journée exceptionnelle!

 

 

Informations pratiques:

  • L’entrée est libre et gratuite.
  • Les animations se dérouleront le samedi de 12 à 17 heures, et le dimanche de 11 à 17 heures.
  • Tout le monde est bienvenu à toute heure !
  • Des gâteaux et boissons seront proposés tout au long des deux journées. Les spécialités culinaires seront servies de 12 à 14 heures.
  • Le bénéfice des ventes est destiné aux projets éducatifs menés au Tibet par l’association Zangdok Palri Lotus (école primaire-orphelinat Sambhota à Dzogchen, école secondaire Sambhota à Chengdu) et à la préservation de la culture tibétaine (Institut Zangdok Palri).

 

Lieu du festival:

Parc Georges-Henri
1200 Woluwe-Saint-Lambert
(5 minutes à pied du métro Tomberg)

 

Contact: festival.culturel.tibetain@zangdokpalri.net
Tél: 0494 794 787
Organisé par Zangdok Palri Lotus asbl
www.zangdokpalri.net

 

Losar 2016 communiqué de presse

REPAS-SPECTACLE POUR LE NOUVEL AN TIBETAIN

DIMANCHE 28 février à la Cité du Dharma

A l’occasion du Losar, le Nouvel An tibétain, rejoignez-nous pour cet événement festif !

Pour bien commencer l’année tibétaine 2143 – année du singe de feu, de nombreuses animations et activités pour les grands et les plus jeunes vous attendent lors d’une journée conviviale de découverte en famille ou entre amis.

C’est une occasion unique de découvrir la culture et les traditions du Tibet, en présence de Ranyak Patrul Rinpoche et de Khenpo Thubten Lodrö Nyima.

 

Culture fascinante …

Vous pourrez assister à une représentation théâtrale d’un épisode de la vie du légendaire héros Guésar de Ling; nous aurons aussi le plaisir d’accueillir la chanteuse japonaise Yuka Kawabe qui partagera avec nous sa passion pour la musique et les instruments traditionnels tibétains.

Traditions culinaires …

Ce sera l’occasion de déguster de délicieuses spécialités tibétaines ; le menu est à découvrir sur notre site.

Et aussi …

des danses indiennes d’Odissi, l’ensemble vocal Terre et Soleil, une boutique d’artisanat d’art équitable et bien d’autres petites révélations qui vous rendront cette culture plus proche et plus accessible. Les plus jeunes seront ravis de participer aux animations pour enfants tout au long de l’après-midi (peinture, dessin, mandala de sable, grimage…)

Si vous le souhaitez, nous vous invitons à participer activement (poème, lecture, ou…) Dans ce cas, merci de nous le faire savoir.

 

Le bénéfice de cet événement est destiné aux projets éducatifs et culturels menés au Tibet par l’association Zangdok Palri Lotus.

 

Venez nombreux, nous nous réjouissons de vous accueillir à la Cité du Dharma!

 

Dimanche 28 février 2016, de 11h00 à 16h00
300, rue de Mettet, 5620 Florennes

 

Réservations et informations : 0494 79 47 87
http://www.zangdokpalri.net/losar-tibetan-new-year/losar-reservations/

Les tarifs pour les repas et le spectacle sont 20€ (adultes) et 10€ pour les enfants jusqu’à 12 ans.

Le bar est ouvert pour les boissons supplémentaires et le dessert.

 

Le nombre de places étant limité, il est conseillé de réserver.

 

Télécharger le communiqué au format PDF: http://www.zangdokpalri.net/wp-content/uploads/2016/01/Losar-2016-communiqué-de-presse.pdf